23/07/2004

Merckx en superforme

Axel termine sixième de l'étape-reine

LE GRAND BORNAND Il ne lui aura pas manqué grand-chose pour terminer avec les meilleurs, juste quelques kilomètres de plus dans le col de la Croix Fry, en vue de l'arrivée. Jusque-là, il avait été le dernier à pouvoir suivre Armtrong, Landis, Ullrich, Basso et Kloeden. Tous les autres avaient sauté avant lui!

«Malheureusement, il me manque toujours ce petit plus qui fait la différence», disait-il après l'étape. «Je suis en très bonne forme mais je rate le dernier train. J'ai cependant toujours voulu y croire. J'ai effectué une descente rapide, en spéculant sur la rivalité des hommes de tête, mais ceux-ci ont, au contraire, conservé un bon rythme.»

Et pour prouver qu'il est effectivement en excellente condition, Axel Merckx, dans les dernières centaines de mètres en légère côte, avait pris le meilleur au sprint des Leipheimer, Sastre, Rasmussen, Totchnig et autre Azevedo. «Je ne vous cache pas que j'ai pensé quelques secondes à la victoire d'étape alors que nous effectuions l'ultime ascension mais dans les quatre derniers kilomètres, Landis a eu raison de mes illusions. Son rythme était réellement infernal.»

Il n'empêche que Merckx aura prouvé à ses détracteurs qu'il n'était pas venu au Tour pour faire du tourisme. Après le raid manqué avec Virenque entre Limoges et Saint-Flour, le voilà 6e de l'étape cataloguée comme la plus difficile de cette Grand Boucle. «Cela me fait plaisir», confiait-il, très disponible, après l'arrivée. «Surtout après mon Tour raté en 2003. J'ai prouvé aujourd'hui que je pouvais accompagner les meilleurs coureurs du peloton dans une grande étape alpestre. C'est important.»

D'autant plus important qu'Axel envisage un transfert en fin de saison. «Je sais qu'on m'a déjà annoncé chez Armstrong; cela me flatte mais tant que je n'ai pas de contacts réels avec son équipe, je ne peux rien dire. D'autres formations ont aussi montré de l'intérêt à mon égard. Je pense avoir démontré dans cette belle étape que je pouvais rendre de précieux services à un grand leader d'équipe.»

Et pourquoi pas!

Ph. V.H.   La Dernière Heure / Les Sports  (23/07/2004)


13:25 Écrit par j | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.